Catégorie

La santé au naturel

Recherche

Recherche par zone

Cliquez sur une région du corps pour trouver ce qu'il vous faut !
Les sujets les plus consultés:

recherche par type de produit

Quel type de produits recherchez-vous?
Téléphone +32 10 24 30 04 Lundi au vendredi de 9h à 16h30

Contact par e-mail
Suivi de ma commande

Saviez-vous?

Huiles essentielles : Conseils pour bien les utiliser

Comme vous le savez, je suis un grand fan des huiles essentielles pour la beauté et la forme au quotidien. En tant que spécialiste en aromathérapie, je peux dire que j'en connais un rayon et j'ai pu expérimenter au fil de ces 10 dernières années beaucoup de préparations.

 

Je n'ai presque jamais été déçu, bien au contraire…

J'ai décidé de partager aujourd'hui avec vous un extrait - essentiel- de mon tout nouveau livre paru aux éditions Solar Le Bien-Être au Naturel de Julien Kaibeck.

Ce livre, je l'ai voulu complet mais très pratique, truffé d'informations faciles à assimiler et à mémoriser pour se préparer en toute sécurité des remèdes et des cosmétiques naturels dignes de ce nom.
L'extrait que je partage avec vous, chères lectrices et chers lecteurs de la Lettre Beauté au Naturel, est à conserver : il s'agit d'une véritable fiche pratique à mémoriser pour bien utiliser les huiles essentielles au quotidien.

Les huiles essentielles en toute sécurité

Les huiles essentielles sont des extraits aromatiques puissants. On ne les utilise pas n'importe comment. Cependant, il ne faut pas dramatiser et la plupart des huiles essentielles sont très efficaces et sûres si on les utilise avec bon sens. Voici donc quelques règles en un clin d'œil pour profiter de l'aromathérapie tout en restant zen…

Bien doser

  • Pour un soin cosmétique d'usage quotidien, dosez le produit à 3 % grand maximum (soit 3 ml d'huile essentielle pour 100 ml de produit au total). La concentration normale est de 1 % ; 3 % donnent au produit une action dermocosmétique et font passer les huiles essentielles dans la circulation sanguine.
  • 1 ml d'HE équivaut à 25 gouttes environ, chez la plupart des marques, même si cela dépend de l'huile en question, du compte-gouttes, de l'environnement et de la température. L'important est de respecter un dosage de 1 à 3 % pour vos cosmétiques. Comptez donc toujours, au grand maximum, 6 gouttes d'HE par 10 ml de produit cosmétique (3 %).
  • Ne chauffez pas les HE, ajoutez-les en fin de préparation.
  • Une huile essentielle n'est pas une huile : elle ne contient pas de lipides. Mais elle ne se mélange qu'à des substances grasses (huiles, crèmes, beurre) ou des produits pouvant en recevoir une petite quantité (miel, gel d'aloe vera, argile). Ainsi, pour un bain aromatique, vous les incorporerez à un dispersant : lait en poudre, miel, sels (comptez 15 gouttes au maximum pour un bain adulte) avant de les verser dans l'eau.

Pas pour tout le monde

  • Femme enceinte ou allaitante ? Pas d'huile essentielle pendant les 3 premiers mois de grossesse, puis seulement en application cutanée et à un dosage cosmétique uniquement, hors abdomen, et exclusivement avec des HE bien tolérées : lavande vraie, camomille noble, ravintsara, bois de rose, bois de Hô, agrumes.
  • Pour le bébé ? Pas d'huiles essentielles ! Seule exception : quand le traitement est prescrit par un médecin ; ce sera alors à un très faible dosage, avec quelques huiles essentielles seulement, toujours diluées, et pour un enfant de plus de 6 mois.
  • Les épileptiques et les personnes souffrant de maladies nerveuses et/ou cardiaques éviteront les huiles essentielles à cétones et notamment par sécurité : les menthes, les sauges, le thuya et l'eucalyptus mentholé.

Bien acheter

  • Les huiles essentielles sont hélas des produits parfois frelatés, coupés avec une autre huile ou de l'alcool. Assurez-vous de la pureté de votre huile essentielle et de sa naturalité avant l'achat. Exigez toujours : le nom latin complet + l'organe distillé + une indication sur la molécule biochimique la plus présente. Un label bio est souhaitable, surtout pour les essences d'agrumes.
  • Achetez-les en pharmacie, herboristerie, magasin bio ou sur Internet.

Bien utiliser

Les huiles essentielles s'utilisent le plus souvent par voie cutanée en tant qu'actifs, fortement diluées dans de l'huile ou de la crème, ou dans tout excipient adapté (miel, argile, gel d'aloe…).

Certaines peuvent se mettre pures sur la peau, mais en petite quantité et sur une zone très limitée.

Par voie orale, les huiles essentielles se prennent à partir de 12 ans au plus tôt. A raison de 1 à 6 gouttes par jour, sous forme de capsules ou dans un support neutre et de préférence sur les conseils d'un professionnel de la santé.

Enfin, il est possible de les diffuser, à l'aide d'un diffuseur, pour assainir ou parfumer l'atmosphère ambiante. La diffusion d'huiles essentielles se fait avec un diffuseur électrique à froid, dans une pièce bien aérée, et jamais pendant le sommeil. Il n'y a pas d'autres contre-indications à ce mode d'utilisation très doux, mais il faut éviter de diffuser de la menthe poivrée, des huiles essentielles irritantes comme la cannelle ou l'origan, ainsi que l'eucalyptus globuleux si vous êtes asthmatique.

Que faire avec mes huiles ?

Voici une liste succincte qui reprend les utilisations principales des huiles essentielles, avec une proposition d'essence pour chaque utilisation. Vous allez enfin savoir à quoi servent vraiment les huiles essentielles.

  • Conservateurs : On peut doser à 2 % d'huiles essentielles un produit cosmétique maison (crème, masque) pour mieux le conserver. On opte pour : lavandin, lavande vraie, lavande aspic, tea tree, niaouli, tous les mélaleuques, géranium, petit-grain bigarade…
  • Parfums : On peut doser jusqu'à 5 % une préparation maison à base d'alcool bio ou un baume solide à base de cire d'abeille pour obtenir un produit « parfumant » très naturel. On opte pour : les agrumes, l'ylang-ylang, les lavandes, les myrtes, encens, patchouli…
  • Actifs traitants l'acné ou les imperfections : On dose un produit huileux à 3 % d'huiles essentielle pour une application locale. On opte pour : romarin à verbénone, tea tree, palmarosa, niaouli, les lavandes, carotte sauvage ou cultivée…
  • Actifs anti-âge : 1 à 3 % d'huile essentielle aux vertus antioxydantes dans votre crème la rend digne des meilleures formulations anti-âge. On opte pour : rose de Damas, bois de rose, bois de Hô, hélichryse italienne (immortelle), myrrhe…
  • Actifs peaux sensibles ou rougeurs : Il faut 3 % d'huile essentielle de ciste ladanifère, d'immortelle ou de camomille allemande (matricaire) dans un produit d'utilisation locale pour un effet sur la couperose ou les rougeurs.
  • Assainissants et toniques des défenses naturelles : On peut frictionner localement 6 gouttes de certaines huiles essentielles pour aider l'organisme à lutter contre l'infection. On opte pour la lavande aspic, le tea tree, le ravintsara, ou l'eucalyptus radié, et on ne pratique cela qu'à partir de 12 ans.

Vous aimeriez en savoir plus ou apprendre à utiliser également les huiles végétales, l'argile, le miel et d'autres remèdes de beauté ou de bien-être ? Alors permettez-moi de vous inviter à découvrir tout cela dans mon livre Le Bien-être au Naturel de Julien Kaibeck [1], je l'ai conçu spécialement pour cela.

Merci à Julien Kaibeck pour ce bon billet ;-)

Voir tous les conseils