Catégorie

La santé au naturel

Recherche

Recherche par zone

Cliquez sur une région du corps pour trouver ce qu'il vous faut !
Les sujets les plus consultés:

recherche par type de produit

Quel type de produits recherchez-vous?
Téléphone +32 10 24 30 04 Lundi au vendredi de 9h à 16h30

Contact par e-mail
Suivi de ma commande

Saviez-vous?

Eczéma, une sensibilité à fleur de peau

Pour Hildegarde de Bingen, ce ne sont pas les yeux mais la peau qui est le « miroir de l’âme ». En BioSanté, notre enveloppe extérieure est le reflet de la santé des intestins. Alors que vient nous dire l’eczéma et comment en venir à bout ?

Si pour Hildegarde de Bingen « la peau est le miroir de l’âme », les Chinois l’associent depuis des millénaires avec le gros intestin. Dans les deux traditions médicinales, l’eczéma signe une perturbation intérieure. Il touche 20 % de la population mondiale et affecte les enfants dans 30 % des cas.

Une histoire d’eau

Rougeurs, gonflements, démangeaisons, petites cloques et desquamations sont les principaux signes extérieurs de cette inflammation dermique (ekzema signifie « bouillonnement » en grec), divisée par les dermatologues en eczéma sec ou eczéma suintant. Souvent diagnostiqué comme atopique (l’atopie est une prédisposition génétique au développement cumulé d’allergies courantes), l’eczéma a essentiellement trois autres causes.

Dans l’eczéma sec, c’est le côlon qui ne retient pas l’eau (diarrhées possibles) et le vent aggrave la sécheresse de l’épiderme, alors que dans l’eczéma suintant c’est la chaleur humide d’une digestion perturbée qui favorise son apparition. Mais l’eczéma est aussi une allergie de la peau, qui, comme toutes les allergies, signe une baisse des défenses immunitaires. Il se déclenche enfin souvent au contact d’un allergène : nickel, latex, ciment, détergent, cosmétiques… On parle alors d’eczéma exogène (le plus souvent eczéma sec). L’eczéma endogène (le plus souvent eczéma suintant) est déclenché par un problème intestinal digestif ou une infection microbienne.

Sans lait, sans sucre

L’alimentation a un rôle déterminant dans l’apparition de l’eczéma, principalement chez l’enfant. Les conseils classiques restent d’actualité : réduire la consommation des produits laitiers, voire bannir le lait de vache – « réservé à l’usage exclusif des veaux », comme le disent le Pr Seignalet et le Pr Joyeux –, supprimer le sucre blanc industriel (un « poison mortel qu’il faudrait interdire », souligne toujours le Pr Seignalet), et limiter le blé et ses dérivés. La sur-médicamentation dont bénéficie l’enfant moderne (jusqu’à 21 vaccinations en 18 mois !) contribue à affaiblir ses défenses immunitaires, qui se trouvent au contraire renforcées par l’allaitement maternel. Consommer des produits frais et biologiques après la diversification alimentaire reste de mise pour les adultes.

Lavande au thym

Côté plantes, on peut prendre de la bardane et de la pensée sauvage pour drainer la peau et faire une cure de sève de bouleau, fraîche et biologique, en mars ou avril. L’aromathérapie est efficace en applications sur les zones eczémateuses (plis du coude, du genou et derrière l’oreille). À une base d’huile végétale de calophylle, vous ajouterez de la lavande officinale pour l’eczéma sec ou thym à thujanol pour l’eczéma suintant. Ne négligez pas l’huile de rose musquée, certainement la plus hydratante de toutes les huiles végétales. On applique ces complexes huileux sur une peau propre nettoyée au savon d’Alep.

Sept points pour faire peau neuve

1. Dressez la liste des aliments qui déclenchent l’eczéma et supprimez-les momentanément.

2. Faites la même chose pour les détergents, les bijoux, les vêtements, les parfums…

3. Évitez les situations délicates quand votre émotivité prend le pas sur votre comportement : apprenez à gérer votre stress et vos relations conflictuelles.

4. Consacrez du temps à votre bien-être, faites-vous faire un soin par une bio-esthéticienne qualifiée qui vous conseillera ensuite.

5. Prenez des produits de qualité bio pour votre toilette (savon, laits, crèmes…).

6. Mettez un traitement de fond en place (alimentation + phytothérapie) pour traiter la cause de votre eczéma.

7. Utilisez l’aromathérapie et l’homéopathie en même temps pour traiter les symptômes.

 

Pour soigner les aspects psychologiques de l’eczéma (stress, anxiété, fatigue, manque d’affection…), les principaux remèdes (en 9 CH) sont Arsenicum album, Arsenicum iodatum, Kalium album pour les eczémas secs et Graphites, Mezereum et Selenium pour les eczémas suintants. Ulmus campestris (en solution 3 DH) agira dans les deux types d’eczémas pour réguler la rate. En BioSanté, c’est la synergie de ces conseils qui fait l’efficacité.

 

Merci à Patrick Hoor pour ce bon article !

Voir tous les conseils

Notre conseil

BeDigest BeDigest