Catégorie

La santé au naturel

Recherche

Recherche par zone

Cliquez sur une région du corps pour trouver ce qu'il vous faut !
Les sujets les plus consultés:

recherche par type de produit

Quel type de produits recherchez-vous?
Téléphone +32 10 24 30 04 Lundi au vendredi de 9h à 16h30

Contact par e-mail
Suivi de ma commande

Saviez-vous?

Objet coincé dans le nez : avant d'aller aux urgences, essayez ceci

Pièce de Lego, bouchon de stylo, grain de maïs, les enfants sont forts pour s'enfoncer des objets dans le nez. Parfois, l'objet reste coincé et on ne sait plus quoi faire. En effet, les petits manquent de force pour souffler par les narines et l'expulser. On se précipite alors aux urgences mais le risque est de perdre des heures dans une salle d'attente sordide. Et l'expérience peut être traumatisante pour votre enfant, lorsque l'urgentiste essaiera de lui retirer l'objet avec un crochet ou un forceps. Dans certains cas, le médecin n'hésitera pas à faire une anesthésie générale pour opérer. Mais une anesthésie générale n'est jamais anodine. Heureusement, tout cela est inutile dans la plupart des cas :

Une technique vieille comme le monde... et efficace et sans danger
Nos grands-mères avaient une technique efficace pour chasser les objets coincés dans le nez des enfants : le « baiser de la mère ».

C'est tout bête : il suffit de bloquer avec un doigt la narine libre de l'enfant, de lui appliquer votre bouche sur la sienne, et de souffler. L'air tente de ressortir par la narine où se trouve l'objet bloqué, qui finit par sortir. A noter que, lorsque vous soufflez, cela provoque dans les cavités nasales de votre enfant un ronflement et des chatouilles qui risquent de le faire... se tordre de rire !

Cette technique est efficace. Elle était couramment utilisée jusque dans les années 60, mais elle n'est plus pratiquée car notre époque est mal-à-l'aise avec tout ce qui risque de s'apparenter à de la pédophilie. Alors que les mamans d'autrefois pouvaient faire ce geste sans que ni leur enfant, ni leur entourage, ni elles-mêmes, ne pense à mal, les histoires que l'on entend aujourd'hui quotidiennement sur les pervers ont introduit une gêne considérable entre adultes et enfants, y compris au sein même des familles où n'existe aucune tendance malsaine.

C'est pourquoi il est recommandé de prendre les précautions suivantes :

  1. faire faire le « baiser de la mère » par la mère elle-même ou une grande sœur, ou un proche de la famille, en qui l'on a toute confiance ;
  2. Expliquer la technique à l'enfant, pour qu'il n'ait pas peur ;
  3. Ne pas hésiter à recommencer plusieurs fois de suite si nécessaire.

« Le baiser de la mère paraît une technique sans danger et efficace comme traitement de première instance pour extraire les corps étrangers de la cavité nasale », écrit le Dr Stéphanie Cook, du Buxted Medical Center en Angleterre, dans un nouvel article sur le sujet publié dans le CMAJ (Canadian Medical Association Journal). « En plus, cela peut éviter la nécessité d'une anesthésie générale dans certains cas ».

Aucun effet indésirable n'a été noté.

C'est toujours ça de pris !

Newsletters de "Santé et Nutrition" Jean-Marc Dupuis

Voir tous les conseils